Politique > Articles à la une
Son discours était très attendu. Le Premier ministre Pravind Jugnauth a répondu présent à la fête de fin d'année organisée, le jeudi 27 décembre, par le comité régional du Mouvement socialiste militant (MSM) de la circonscription no. 8 au Mohit Hall, St-Pierre.
« Le MMM ne va s’allier ni avec le MSM ni avec les Travaillistes lors des prochaines législatives. » Propos de Paul Bérenger, leader du MMM, face à la presse, le samedi 15 décembre.
Pas de séance parlementaire jusqu’au 26 mars. Les travaux ont été ajournés vendredi soir, le 14 décembre, pour reprendre le 26 mars de l’année prochaine. Nos députés et ministres vont ainsi profiter de plus de trois mois de vacances.
La réforme électorale ne passe pas. « Il est clair que le gouvernement n'obtiendra pas la majorité des trois quarts à l'Assemblée nationale pour voter le projet de loi sur la réforme électorale. » C’est le constat du Premier ministre Pravind Jugnauth au Parlement, le mardi 11 décembre.
  1. 1
  2.  2
  3.  3
  4.  4
  5.  5
  6.  6
  7.  7
  8.  8
  9.  9
  10.  10
  11.  11
  12.  >
  13.  >>
Autres articles
Roshi Bhadain a exprimé sa satisfaction quant au rassemblement du Reform Party, le 1er mai, à Beau-Bassin.
Le Premier ministre Pravind Jugnauth a une nouvelle fois défendu l’amendement à l’Immigration Act. Une loi essentielle dans la lutte contre le terrorisme et la venue d’étrangers non-désirables, a dit le chef du gouvernement.
« L’alliance MSM-ML a réuni la plus grosse foule à Vacoas. » Propos de Showkutally Soodhun, le président du Mouvement socialiste militant (MSM), le jeudi 2 mai, au Sun Trust, au lendemain de la Fête du travail.
La décision est tombée lors d’une réunion spéciale du Bureau politique du Mouvement socialiste militant (MSM). L’ancien ministre de l’Environnement, Raj Dayal, a été suspendu des instances du parti.
Le leader du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) n'est pas pressé. Xavier Luc Duval dit vouloir prendre son temps pour choisir ses alliés pour les prochaines élections générales.
Le leader du Parti travailliste (PTr) avait réuni ses partisans devant la municipalité de Port-Louis, ce mercredi 1er mai. Navin Ramgoolam devait dénoncer la série de scandales qui éclaboussent le gouvernement.
L'alliance Mouvement socialiste militant-Muvman Liberater (MSM-ML) a tenu son meeting du 1er-Mai à la place Bazar, Vacoas.
Le leader du Reform Party, Roshi Bhadain, intervenait lors du meeting du 1er mai à Beau-Bassin, ce matin. Laina Rawat, la fille de Dawood Rawat, était l'invitée surprise de ce meeting. Cette dernière a confirmé que l'ancien ministre, Vishnu Lutchmeenaraidoo, serait responsable du crash de l'empire British American Investment (BAI).
Le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, souhaite que les élections générales se déroulent avant le 22 décembre.
C’est la vice-Première ministre (VPM), Fazila Jeewa-Daureeawoo, qui s’est faite porte-parole du gouvernement, le samedi 27 avril. À cinq jours des meetings politiques traditionnels du 1er mai, il a été question du bilan du gouvernement depuis l’arrivée au pouvoir de l’alliance MSM-ML.
Le député du No. 9 Raj Dayal veut récupérer son portefeuille ministériel. L’ancien ministre de l’Environnement, qui a dû démissionner en mars 2016 dans le sillage de l’affaire Bal Kouler, pourrait claquer la porte de la majorité.
Le député Mouvement socialiste militent (MSM) de la circonscription no. 9 (Flacq/Bon-Accueil), Raj Dayal, envisagerait de claquer la porte. C’est ce qui ressort de son entourage qui parle d’un temps de réflexion.
Le ministre de l’Environnement Etienne Sinatambou a en pris pour son grade lors de la conférence de presse hebdomadaire du Parti mauricien social-démocrate (PMSD) ce samedi 20 avril.
Paul Bérenger, le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), juge scandaleuses les arrestations survenues le 16 avril dernier à Phoenix. Face à la presse samedi.
« Patrick Assirvaden et Cader Sayed-Hossen ne sont pas au-dessus de la loi », a déclaré Eddy Boissézon, ministre de la Fonction publique, en conférence de presse ce samedi 20 avril.
« Le gouvernement est en train de paniquer », a constaté le leader du Parti travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, à sa sortie du tribunal de Curepipe, le jeudi 18 avril. L’ancien Premier ministre a accompagné le président de son parti, Patrick Assirvaden, et son ancien ministre, Cader Sayed-Hossen, qui ont comparu en justice suite à leur arrestation la veille pour avoir participé à une manifestation à Phoenix, mardi.
  1. 1
  2.  2
  3.  3
  4.  4
  5.  5
  6.  6
  7.  7
  8.  8
  9.  9
  10.  10
  11.  11
  12.  >
  13.  >>
3rd Floor, Citius Building, 31 Cybercity Ebene, Mauritus
4608508
info@live.mu
58418990
Holdem Press Ltd | All right Reserved 2018