Déclaration ethnique : L'État conteste la présence du chef juge
Par Administrateur :: il y a 2 mois

Rebondissement ce vendredi matin en Cour suprême dans la plainte présentée par Rezistans ek Alternativ pour contester le fait que la déclaration ethnique d'un candidat se présentant à une élection soit obligatoire. L'État représenté par Me Devi Goordyal-Chittoo a contesté la présence du chef juge Eddy Balancy qui fait partie du ‘bench’ de la cour qui devra écouter cette affaire.

 

Me Devi Goordyal-Chittoo avance que le chef juge a déjà entendu un cas similaire de Rezistans ek Alternativ dans le passé. Elle compte déposer une motion officielle cet après-midi. Ce duel entre le chef juge de la Cour suprême et L'État est diversement commenté ce matin, surtout dans le milieu de la profession légale. Auparavant, Eddy Balancy a souhaité que l'Electoral Supervisory Commission soit partie prenante dans cette affaire étant donné que cette institution a une riche expérience dans le domaine. Me Devi Goordyal-Chittoo n'a pas objecté à cette demande.

0 commentaire
Poster
3rd Floor, Citius Building, 31 Cybercity Ebene, Mauritus
4608508
info@live.mu
58418990
Holdem Press Ltd | All right Reserved 2018